Permanence Gestion du Patrimoine du 26 septembre 2018

La réunion aura lieu le 26 septembre de 14 à 17 H 00 au siège de l'IPRC. La...

Permanence juridique 21 septembre 2018

La prochaine permanence aura lieu le 21 septembre 2018 de 14  à 17 H 00 au...

ALLIANCE PRO

Les six groupes constitutifs d’Alliance professionnelle (Agrica, Audiens,...

RAPPROCHEMENTS

Si les travaux destinés à unir Malakoff Médéric et Humanis sont...

AG2R La Mondiale : la rigueur est restée de mise en 2017

Le groupe de protection sociale (GPS), qui fête ses dix ans en 2018, a présenté le 13 avril ses résultats pour 2017. Priorité a été donnée à l’amélioration de la solvabilité et des résultats techniques.


Comme en 2016, AG2R La Mondiale s’est évertué à consolider sa solvabilité plutôt qu’à étendre sa surface commerciale en 2017. Cette stratégie est très marquante en épargne où le groupe a collecté 3,5 Mds€, soit 1 Md€ de moins qu’en 2016, à cause d’un arrêt total de la collecte sur les fonds en euros, jugée trop coûteuse en capitaux propres par un groupe soucieux d’améliorer sa marge. En parallèle, le GPS a procédé à deux grosses opérations d’émissions de dettes, lui permettant de hisser sa marge de solvabilité à 224 % (soit onze points de mieux en un an).

AG2R La Mondiale a aussi fait preuve de rigueur dans ses autres métiers. La forte progression des encours en retraite supplémentaire (15,3 Mds€ contre 9,2 un an plus tôt) est pour l’essentiel imputable à l’arrivée de son partenaire CNP Assurances. En prévoyance, la forte progression de 11,7 % des cotisations (1,468 Md€) résulte des redressements tarifaires acceptés par les clients. En santé, la sortie de Muta Santé et l’érosion du portefeuille individuel dégagent une baisse de 2,4 % des cotisations (2,114 Mds€).

Cette discipline a permis à AG2R La Mondiale de faire bondir de 4,5 points son ratio de sinistralité global en santé et prévoyance (82,7 %) alors que celui-ci stagnait (entre 87 et 88 %) depuis 2014. Le groupe affiche au final un résultat combiné de 361 M€, contre 319 M€ en 2016.

En retraite complémentaire, le DG André Renaudin s’est félicité d’avoir encore une fois atteint plus tôt que prévu l’objectif de réduction de frais fixé par l’Agirc-Arrco d’ici 2018. Il a aussi souligné que le regroupement des adhésions des entreprises de plus de 200 salariés s’était soldé par l’encaissement de 400 M€ supplémentaires sur un total de 19,3 Mds€, en hausse de 6,4 %.

 

 

Paru dans Protection Sociale Informations, N° 1118 du 18/04/2018