ALLIANCE PRO

Les six groupes constitutifs d’Alliance professionnelle (Agrica, Audiens,...

RAPPROCHEMENTS

Si les travaux destinés à unir Malakoff Médéric et Humanis sont...

Permanence juridique Mai

Permanence juridique le vendredi 18 mai 2018. Date de juin à déterminer.

Compétences transversales et mobilité entre les métiers

L'article se trouve dans la rubrique "Revue de...

Non à la mainmise sur les régimes de retraites

Non à la mainmise du gouvernement sur les régimes de retraites complémentaires

Les faits : 

  • Manuel Valls demande au Haut Conseil du Financement (HCF) de la Protection Sociale d’étudier le recouvrement des cotisations retraites par les URSSAF. 
  • Les pouvoirs publics envisagent aussi de piloter les retraites complémentaires en lieu et place des partenaires sociaux. 

En quoi c’est catastrophique ? 

  • Disparition du paritarisme au profit de l’étatisme. 
  • Mise à mal du fonctionnement des régimes de retraites :
    • ne pas avoir la trésorerie nécessaire au moment voulu pour payer les pensions.
    • manque de justesse du calcul des droits
    • organisation incompatible avec un système dans lequel les entreprises ne cotisent pas toutes aux mêmes taux. 
  • 3000 salariés de la retraite devront intégrer le régime général. 

Les actions de l’IPRC  déjà entreprises ? 

  • Obtention que la CFE-CGC  au H.C.F. s’oppose à ces mesures
  • Intervention en négociation de branche