Protection juridique du 26 octobre 2018

La réunion aura lieu le 26 octobre de 14 à 17 H 00 au siège de l'IPRC. La...

Gestion du Patrimoine 31 octobre 2018

La réunion aura lieu le 31 octobre de 14 à 17 H 00 au siège de l'IPRC. La...

ALLIANCE PRO

Les six groupes constitutifs d’Alliance professionnelle (Agrica, Audiens,...

RAPPROCHEMENTS

Si les travaux destinés à unir Malakoff Médéric et Humanis sont...

CE AG2R LM du 11 avril 2012 : Avis CFE-CGC

CE du 11 avril 2012 : avis de la CFE-CGC sur les 6 points de consultation

Point 2 de l’ordre du jour

Information-consultation du Comité d’entreprise sur un projet de modification de la Charte de bon usage des ressources des systèmes d’Information et de Communication du groupe AG2R LA MONDIALE :

La CFE-CGC consulté sur le projet de modification de la Charte de bon usage des ressources des systèmes d’Information et de Communication du groupe AG2R LA MONDIALE donne un avis défavorable au motif que :

La charte ne définit que des devoirs et obligations pour les salariés sans obligation de résultats pour l’employeur.

  1. Au-delà du caractère intrusif de cette charte, nous constatons avec regrets qu’aucun engagement formel n’a été pris pour que les autorisations d’accès aux applicatifs soient opérationnelles dés l’arrivée du salarié.
  2. Nous aurions souhaité qu’une procédure avec les Directions concernées soit mise en place pour une meilleure efficacité de service.

En conclusion, il convient que toutes les habilitations soient effectives à l’arrivée du salarié sur son poste de travail ou en cas de nouveaux besoins liés à des processus de mutualisation ou de réorganisation car dans le cas contraire, les managers et les collaborateurs ne sauraient être tenus responsables du non respect de cette charte.

Point 4 de l’ordre du jour

Information-consultation du Comité d’entreprise sur le bilan de formation 2011 et sur le plan prévisionnel 2012 :

La CFE-CGC consulté sur le bilan de formation 2011 et sur le plan prévisionnel 2012 donne un avis favorable.

 Toutefois, il convient d’être vigilant sur les points suivants : 

  1. Le cursus de professionnalisation des managers de proximité (animateurs) qui ont aujourd’hui un statut de référent technique plutôt que de manager (ces collaborateurs sont comptabilisés dans les effectifs productifs) devra aboutir à une réflexion avec le pôle gestion.

En effet, dès lors qu’ils auront le statut de manager, même de proximité, ils ne devront plus être comptabilisés dans les ETP de production avec pour conséquence, dans tous les domaines de la gestion, la baisse des ETP en production. 

  1. A l’heure du plan d’entreprise « priorité clients », nous devons porter toute notre attention aux effectifs car les gains escomptés avec le déploiement des nouveaux outils informatiques sont loin d’être vérifiés.

Nous devrons donc nous assurer de l’adéquation des ressources entre les plans de charges des services de gestion, les besoins en formation, les difficultés liées à la mise en place des nouveaux outils et le respect des objectifs.

Enfin, il convient de veiller à ce que les demandes de formations validées pour 2012 après arbitrage, soient bien réalisées en 2012.

Dans le cas contraire, la DRH doit s’engager à en donner la raison aux intéressés et à leurs managers.

Point 5 de l’ordre du jour 

Information-consultation du Comité d’entreprise sur un projet d’accord relatif aux mesures tendant à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés.

La CFE-CGC donne un avis favorable au projet d’accord relatif aux mesures tendant à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés.

Nous souhaitons que ce projet soit accompagné d’une formation spécifique pour une meilleure gestion humaine de ces situations.

Par ailleurs, nous serons très vigilants sur les embauches de salariés handicapés afin de nous assurer de la totale adéquation avec les postes de travail dans le respect des objectifs fixés dans le cadre du plan d’entreprise 2012 2014 « priorité client ».

Point 6 de l’ordre du jour

Information-consultation du Comité d’entreprise sur le projet de réorganisation de l’activité tourisme.

La CFE-CGC regrette que cette activité n’ait pas pu trouver sa place sur le marché et au sein du Groupe.

Afin de ne pas bloquer le reclassement des collaborateurs concernés, la CFE-CGC donne un avis défavorable au projet de réorganisation de l’activité tourisme.

En effet, nous n’avons aucune garantie sur l’accompagnement des collaborateurs concernés par une mobilité professionnelle et sur la prise en compte des souhaits émis lors des entretiens individuels.

Nous n’avons pas non plus de précision et de visibilité sur le délai de prise de décision qui devra aboutir à un reclassement rapide, validé par le salarié et l’employeur, l’objectif  étant de réduire au maximum la période de transition entre les 2 activités.

Nous demandons à la Direction de faire un point sur ce sujet lors du prochain CE plénier du30/05/2012et à chaque séance suivante jusqu’à la fin de cette opération de reclassement.

Point 7 de l’ordre du jour

Information-consultation du Comité d’entreprise sur le regroupement des activités de gestion immobilière de VENTADOUR STRATEGIE et AGECIM

Malgré que nous ayons compris les avantages de cette opération juridique et fiscale, la CFE-CGC donne un avis défavorable compte tenu du manque de visibilité réelle sur ce projet.

Point 9 de l’ordre du jour

 Avis du CE sur le projet du Bilan social 2011

Nous ne reprendrons pas l’exhaustivité des points cités par les autres organisations syndicales que nous partageons dans leur grande majorité.

La CFE-CGC a également constaté que : 

  1. La rémunération moyenne des cadres a baissé en 2011 par rapport à 2010
  2. L’absentéisme des cadres est en augmentation en 2011 alors qu’il est en baisse dans les 2 autres catégories de personnel, sans explication de la part de la Direction
  3. L’accord signé sur l’égalité homme/femme n’a pas produit les effets escomptés (particulièrement sur le collège cadre) puisque des différences de rémunération sont toujours constatées en 2011 par rapport à 2010.  

C’est pourquoi la CFE-CGC donne un avis défavorable sur le projet de bilan social 2011. 

           télécharger notre article

 

TOP 30 de la Prévoyance

Top 30 de la prévoyance

L'assurance dépendance représente aujourd'hui,au sein de la prévoyance, un marché encore réduit, environ 550 M€, où les « pionniers » des années 80 et les bancassureurs se taillent la part du lion.

Si tous les candidats à l'élection presidentielle promettent de renforcer la prise en charge de la perte d'autonomie dans une France qui vieillit, c'est l'amélioration de la couverture publique qui est privilégiée plus que l'assurance complémentaire.

Pour autant, une réforme de la dépendance devrait buter sur l'état des finances publiques, un obstacle qui a déjà obligé Nicolas Sarkozy à repousser.

     Top_30_de_la_prevoyance

 

 

sine die sa promesse de 20 OP.

Projet de Réorganisation du Gie AGIRC-ARRCO

Titre : Projet de réorganisation du GIE-ARRCO

Contrairement au projet Initial qui prévoyait le transfert des contrats de travail, les salariés des structure études et production du CSN de la DSI-RC seront mis à disposition des GIE Alcara et Gie PROD jusqu’à la fusion des ces derniers, prévue fin 2013.

Nous nous félicitons de cette décision pour laquelle notre intervention auprès de JJ Marette afin de lui demander une révision du projet initial a été déterminante.

Ce délai va permettre d'étudier les moyens de garantir la communauté d'intérêt des salariés de la DSI RC et des GIE Alcara et Gie PROD.

Rappelons que sommes favorables à la création d'une UES entre les trois structures et que plus globalement dès 2010 nous avions émis des doutes sur les choix structurels retenus suite au rapprochement d'Alcire et d'Aramice.

   CA_gie_Agirc-Arrco_2_avril_2012

    Communique_du_2_avril_2012 

ITAC : Informatique en Transformation Accompagnement et Compétences

ITAC : Un programme communautaire qui ne doit pas être exclu du dialogue social de branche

A la demande de la CFE-CGC IPRC,  La Commission Paritaire de L’emploi et de la Formation (CPEF) du 3 avril a traité du programme ITAC.

Rappelons que ce programme qui signifie Informatique en Transformation Accompagnement et Compétences a pour ambition d’identifier les évolutions en terme de compétences des métiers de l’informatique et d’en tirer des compétences en termes de formation et d’identification de parcours de carrière.

A cette occasion nous sommes intervenu fermement  pour constater que ce programme dénommé ITAC n’a jamais fait l’objet de présentation et d’échange en CPEF et n’est même pas évoqué dans le document sur les orientations générales de la formation des salariés de la branche 2012-2014 présenté le 8 novembre 2011. Que nous ne comprenons pas les raisons qui conduisent à ne pas consulter les partenaires sociaux de notre branche sur un projet structurant pour notre avenir. Que les projets informatiques communautaires et les dispositifs d’accompagnement en découlant n’ont pas à être exclu des domaines sur lesquelles les instances de branche, et notamment la CPEF, sont compétentes. Nous avons également préciser que c’était le rôle de l’observatoire des métiers d’étudier l’évolution des métiers et les possibles parcours de carrière en découlant. Les responsables du système informatique communautaire n’ont pas à s’exclure des dispositifs qui permettent le dialogue sociale de branche.

Grace à notre intervention et à un début de mea-culpa de nos interlocuteurs, dès interventions régulières sur ce projet seront faîtes en CPEF. Par ailleurs les orientations générales 2013-2015 pour la branche de la formation professionnel intègre l’Accompagnement à l’évolution des métiers MOA et MOE, sur la base des réflexions menées en termes de GPEC en 2012/2013 pour les métiers informatiques.

  présentation programme ITAC