Permanence Gestion du patrimoine juin 2018

La permanence Gestion du patrimoine le 13 juin 2018. La prochaine réunion est...

Permanence juridique juin 2018

La permanence juridique le 15 juin 2018. La prochaine réunion est à déterminer.

ALLIANCE PRO

Les six groupes constitutifs d’Alliance professionnelle (Agrica, Audiens,...

RAPPROCHEMENTS

Si les travaux destinés à unir Malakoff Médéric et Humanis sont...

Compétences transversales et mobilité entre les métiers

L'article se trouve dans la rubrique "Revue de...

Négociation de branche sur la GPEC du 26 février 2013

Marché de dupes ?

Nous venons de recevoir les propositions des employeurs de la branche  sur la GPEC.

Ce texte n’est pas à la hauteur des enjeux. Il est très loin de nos propositions.

Sur un certain nombre de points il est en régression au regard de notre actuelle convention.

Il ignore les avancées contenues dans l’ANI et l’avant projet de loi sur la sécurisation de l’emploi.

Il redonne le pouvoir aux services dans la gouvernance de l’observatoire de métiers et du centre de formation Agirc/Arrco.

Si vous souhaitez connaître les textes proposés, connectez-vous en tant qu'adhérent.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...

Paritaire KLESIA 2013 : La Direction rompt les négociations

CFDT                CFE-CGC                  CGT                       FO

PROVOCATION !

PARITAIRE KLESIA 2013 : LA DIRECTION ROMPT LES NEGOCIATIONS

12 février 2013 : jour de la Paritaire Klesia (NAO), la Direction nous a indiqué que pour cette année, elle prétend n’avoir AUCUNE marge de manœuvre sans en apporter la démonstration, et qu’il était donc inutile de « passer en revue » les différentes demandes des organisations syndicales.

En résumé, et pour le reste :

-          Les salaires : RIEN au-delà de ses obligations conventionnelles, soit 1,02% (0,85 des 1,20 % de la négociation de branche)

-          Les ponts : RIEN

-          La journée de solidarité : RIEN

Et une première : est-ce une « innovation sociale », que de vouloir négocier en-dessous de l’inflation prévisible pour 2013 ?

Que cherche la Direction ?

Elle pense ainsi obliger les organisations syndicales, qui se sont prononcées A L’UNANIMITE contre, à sacrifier une augmentation collective au profit d’un intéressement qu’elle aurait, dit-elle, déjà provisionné.

Et sans parler des promesses que cette même Direction avait faites, sur une prime de « bienvenue ».

Comble de la provocation, la Direction en a profité pour nous indiquer que la négociation qu’elle avait programmée sur la médaille du Travail n’aura pas lieu !

Elle n’a, de toute façon, RIEN à négocier.

Les organisations syndicales appellent donc le personnel à un débrayage le 19 février à 14h30, et vous proposent de participer à des Assemblées Générales (réunions du personnel) de préparation sur chaque site.

Pour Charonne le 14 février à 11 heures

Pour Montreuil le 14 février à 14 heures

Pour Vincennes le 15 février à 11 h 15

Pour la Tour le 15 février à 15 h 30

L’IPRC signe l’accord salariale de branche 2013

Après consultation de nos instances, nous avons donné notre accord sur les propositions suivantes : 

  • RMMG augmentées au 1er janvier de 1,2% (ce qui garantit pour tous en 2013 une  augmentation minimale des  salaires réels de 1,02%)

 

  • Augmentation de la RMMG 1A de 1,6% (ce qui garantit dès le 1er janvier une augmentation de la partie ancienneté de votre salaire mensuel de 1,6%)

 

  • Clause de revoyure prévue si pendant 3 mois consécutifs la pente annuelle de l’inflation dépassait de 0,5 point l’augmentation obtenue (1,2 + 0,5) = 1,7%

 

                 Même si une partie de l’augmentation obtenue est inférieure aux dernières prévisions 2013 (1,4% par l’INSEE), nous avons voulu, eu égard :

  • au contexte économique difficile des groupes de protections sociales :

-        Déséquilibre des régimes de retraites conduisant à une baisse des dotations de gestion et à un quasi gel de la valeur du point,

-        résultats techniques des contrats prévoyance et frais de santé déficitaires,

-        au constat que ces augmentations sont supérieures à celles obtenues dans des secteurs équivalents.

 

Garantir une augmentation collective minimum pour tous, dans tous les groupes, sans discrimination vis-à-vis des cadres et agents de maîtrise.

Ces résultats doivent être maintenant complétés par la négociation annuelle obligatoire d’entreprise.   

Malakoff-Médéric : Réseau Kalivia

A la suite du nouvel appel d'offre national lancé en octobre, le réseau de soins KaIivia s'agrandit et compte désormais 4 200 opticiens partenaires contre 2 350 auparavant.