Réunion des délégués syndicaux le 22 Janvier 2021

La réunion des délégués syndicaux se déroulera le 22 JANVIER 2021 en...

Permanence juridique : 22 Janvier 2021

La prochaine permanence se tiendra le  22 JANVIER 2021 de 14 à 17 h. Pensez...

Permanence juridique : 19 février 2021

La prochaine permanence se tiendra le  19 Février 2021 de 14 à 17 h. Pensez...

Permanence juridique : 19 mars 2021

La prochaine permanence se tiendra le  19 mars 2021 de 14 à 17 h. Pensez à...

Humanis : Vigilance sur la nomination du nouveau DG

Un nouveau Directeur Général prendra ses fonctions le 2 avril. Il apparait clairement que le rôle de M.MENANTEAU revêt un aspect plus politique et beaucoup moins opérationnel que celui de son prédécesseur.

Enarque, inspecteur des finances, appartenant au monde des grandes entreprises publiques et privées, Il pourra sans doute activer un réseau de haut niveau pour développer la croissance du Groupe et anticiper les évolutions du marché de la protection sociale. Mais son arrivée peut aussi signifier une perte d’autonomie par rapport à d’autres acteurs de l’assurance ou certains grands commis de l’Etat. En effet par sa taille et la complexité de ses activités, Humanis attire les convoitises de beaucoup et les ambitions de certains.

Dans cet environnement, le facteur humain perd de son importance même si les salariés par leur travail restent les seuls véritables créateurs, n’en déplaise aux financiers qui dominent la pensée unique. La protection sociale à but non lucratif par le biais de partenariats divers peut devenir un pôle d’attractivité mais avec quelles conséquences ? Soyons  lucides face à ces enjeux qui dépassent souvent les capacités  de connaissances et d’informations dont nous pouvons disposer. La vigilance s’impose donc dans l’analyse de la situation de notre groupe et sur le respect des valeurs qui ont guidées nos évolutions.

Réunica avec AG2R la Mondiale : un choix sans surprise

 

Sans surprise Réunica a choisi l’AG2R La Mondiale comme futur partenaire, en effet les 2 groupes partagent  déjà la même plateforme informatique pour la gestion de la retraite complémentaire. Nous constatons cependant que cette décision n’a pas fait l’unanimité au sein de l’Association Sommitale (AG2R : 14 voix, Malakoff-Médéric : 3 voix, Apicil : 3 voix)

Nous notons avec intérêt les propos de Jean-Marc Robinet, le Directeur Général de Réunica qui indique que les économies de gestion « se feront  toutefois dans le respect de l’emploi, puisque la pyramide des âges des 2 groupes d’ici à 2022 sont totalement compatibles. Il ne devrait y avoir que des départs naturels (retraite) ».

Nos équipes syndicales, dans la phase d’information consultation des comités d’entreprises ne manqueront pas de vérifier ce point.  

Haro sur les cadres et les agents de Maîtrise

Si les Cadres et les Agents de Maîtrise qui représentent aujourd’hui plus de la moitié des salariés de notre branche ont pu échapper à une augmentation des RMMG différentiée par catégorie, dans les groupes les mesures discriminatoires à leur encontre ont tendance à se renforcer, illustration :

 

A l’AG2R LA MONDIALE l’employeur propose une augmentation de 1,5 % pour les classes 1 à 3
avec application d’un plancher de 40 € ; une augmentation de 1,2 % pour les classes 4 et 5
avec application d’un plancher de 30 € ;une augmentation de 0,8 % pour la classe 6 avec
application d’un plancher de 30 € et rien pour les classes 7 et 8.

Chez HUMANIS , bien que représentant plus de la moitié du personnel les cadres et les Agents
de Maîtrise se sont vus réserver, via le protocole d’accord pré-électorale 2 postes sur 18 au
CCE.

 

Cette volonté de supprimer des acquis obtenus en contrepartie des sujétions attachées à nos fonctions, au-delà des légitimes mécontentements face à la perte d’avantages fragilise les équilibres solidaires sur lesquels se fonde notre protection sociale. Nous mettons en garde ceux qui par des décisions injustes vont pousser les agents de Maîtrise et les cadres à refuser la nécessaire solidaritépour se tourner vers des solutions individuelles, ce mouvement a déjà commencé, chez les jeunes notamment.

Ce contexte légitime, encore un peu plus, l’existence de notre organisation afin que l’encadrement puisse faire entendre sa voix face à ceux qui veulent la faire taire.

  

Agents de Maîtrise et Cadres de la branche Retraite Prévoyance
rejoignez La CFE-CGC IPRC seule organisation qui vous défende réellement.

Négociation de branche sur la GPEC du 26 février 2013

Marché de dupes ?

Nous venons de recevoir les propositions des employeurs de la branche  sur la GPEC.

Ce texte n’est pas à la hauteur des enjeux. Il est très loin de nos propositions.

Sur un certain nombre de points il est en régression au regard de notre actuelle convention.

Il ignore les avancées contenues dans l’ANI et l’avant projet de loi sur la sécurisation de l’emploi.

Il redonne le pouvoir aux services dans la gouvernance de l’observatoire de métiers et du centre de formation Agirc/Arrco.

Si vous souhaitez connaître les textes proposés, connectez-vous en tant qu'adhérent.

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...