ALLIANCE PRO

Les six groupes constitutifs d’Alliance professionnelle (Agrica, Audiens,...

RAPPROCHEMENTS

Si les travaux destinés à unir Malakoff Médéric et Humanis sont...

Permanence juridique Mai

Permanence juridique le vendredi 18 mai 2018. Date de juin à déterminer.

Compétences transversales et mobilité entre les métiers

L'article se trouve dans la rubrique "Revue de...

Grande campagne CFE-CGC : redonnons du sens


 

 

 

 

 

 

CFE-CGC

59 rue du Rocher

75008 Paris

( 01 55 30 12 12

www.cfecgc.org

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Service Communication

Pierre Jan

( : 01 55 30 12 92

Fax : 01 55 30 12 60

Mél : Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

Ensemble, redonnons du sens !

Une campagne ambitieuse de la CFE-CGC

Nous vivons dans une société qui se délite. Les salariés sont déboussolés. L’encadrement est désorienté quant à sa mission et son rôle dans l’entreprise… Pour comprendre ces phénomènes et y apporter des réponses, la CFE-CGC lance aujourd’hui une grande campagne de consultation sur le terrain avec l’objectif de « redonner du sens » aux individus et à leur existence, à la vie en entreprise, au syndicalisme, à l’État, à la société… L’objectif est de créer les conditions d’un dialogue innovant et interactif.

Cette campagne nationale prendra dans un premier temps la forme d’un questionnaire en ligne, ouvert à tous les publics :

 www.nouveaudialogue.fr

Réalisé en partenariat avec l’Observatoire du dialogue et de l’intelligence sociale (ODIS), spécialiste de l’observation sociale depuis vingt ans, cette consultation a pour objectif de « donner la parole et recueillir  les propositions » de tous ceux et celles qu’on n’écoute plus, qu’ils soient syndicalistes ou salariés anonymes. La CFE-CGC a l’ambition de renouer un dialogue constructif, plutôt que de sombrer dans une posture d’opposition stérile, ainsi que l’ont démontré les nombreuses manifestations infructueuses de ces derniers mois, notamment contre la réforme des retraites qui s’est malgré tout imposée.

 À l’issue de cette consultation, fin novembre 2011, les instances confédérales feront une première analyse des résultats dont les conclusions serviront de support au lancement d’un « tour des régions » original. De janvier à juin 2012, une quinzaine d’unions régionales CFE-CGC animeront des forums d’échange avec le grand public, invité localement à faire « le procès du syndicalisme ». Un procès qui prendra à chaque fois la forme d’une pièce de théâtre interactive, reflet des interrogations, des critiques et des solutions exprimées lors de cette vaste consultation.

La CFE-CCC veut aussi recueillir les préoccupations et les propositions des 94 % de non syndiqués en France, avec l’ambition d’inventer un nouveau mode d’expression qui corresponde à un véritable « pacte social » à mettre en place pour une société plus juste, à la confiance retrouvée et à l’écoute de toutes ses composantes.

 Le détail de cette campagne : http://bit.ly/psc2rz

 Rendez-vous sur : http://www.nouveaudialogue.fr

 

 

Mornay – D&O : les Conseils d’administration approuvent le projet de rapprochement

Mornay – D&O : les Conseils d’administration approuvent le projet de rapprochement

Le projet de rapprochement des groupes Mornay et D&O a été validé les 4 et 5 octobre par l’ensemble des Conseils d’administration des deux groupes.

La décision a été prise de transmettre aux autorités de tutelle (Agirc-Arrco, CTIP) le dossier de rapprochement. Cette décision permet également d’ouvrir prochainement la procédure d’information-consultation, conformément aux dispositions prévues par notre CCN, des instances représentatives du personnel (IRP) et des délégués syndicaux.

Le dossier de rapprochement contient 8 parties :

  • Opportunité et intérêt du projet
  • Gouvernance et rapprochement des Institutions
  • Organisation des métiers dans le nouveau Groupe
  • Aspects financiers et de maîtrise des risques
  • Politique de gestion des ressources humaines
  • Organisation du Système d’information dans le nouveau Groupe
  • Organisation générale
  • Organisation du projet de rapprochement et dispositif de maîtrise des risques du projet


Il contient également des garanties fortes données au personnel des deux groupes dans le cadre du rapprochement, garanties qui seront réitérées dans le dossier destiné à la procédure d’information-consultation :

  • Pas de plan de sauvegarde de l’emploi, pas de licenciement économique
  • Aucune mobilité géographique imposée d'une région à l'autre
  • Maintien des Directions régionales de province
  • Négociation d'un futur statut collectif sur la base de la CCE Mornay.

Les Conseils d’administration ont d’autre part manifesté leur attachement à ce que soit assurée à tous les salariés, quel que soit leur groupe d’origine, une véritable égalité de traitement notamment dans les nominations à venir.

Ils ont enfin rappelé que les prérogatives des IRP et des organisations syndicales seraient parfaitement respectées.

Chacun doit pouvoir ainsi continuer à mettre sereinement son énergie au service de son travail, c’est-à-dire au service de nos clients.

Ce rapprochement entre nos deux groupes a pour ambition d’ancrer durablement, face aux attentes et évolutions actuelles du secteur, notre position d’acteur de référence en matière de protection sociale. Il porte en lui l’amélioration du service rendu à nos adhérents et, par la taille du nouveau Groupe et la complémentarité de nos compétences, autant d’opportunités professionnelles pour l’évolution de chacun

Très rapidement, vous  serez informés du contenu plus détaillé du dossier de rapprochement et régulièrement tenus au courant de l’avancée du projet. Le premier numéro d’une newsletter commune aux deux groupes - « Réussir ensemble » - sera adressé à chacune et chacun dans les tout prochains jours et un espace dédié au
rapprochement, permettant de répondre à toutes les questions, sera mis en place sur l’Intranet.

Réforme de la médecine du travail

Le MEDEF l’a rêvé le gouvernement le fait

Les partenaires sociaux sont consultés sur les décrets d’application de la loi de juillet 2011, relative à la réforme de la médecine du travail.

La CFE-CGC a été reçue jeudi 29 septembre pour ce qui a été un entretien de façade ! Le cabinet du ministre a présenté chacune des activités des services de médecine du travail comme autant de chantres de l’employeur !

La conception du dialogue social de notre gouvernement s’illustre de manière brillante : ce que le MEDEF n’a pas pu obtenir par la négociation, le gouvernement va le lui servir sur le plateau des décrets d’application.

Éric Woerth, ancien ministre du Travail, voulait mettre les médecins sous l’autorité des employeurs. Il n’a pas réussi dans le cadre de sa loi mais les décrets proposés aujourd’hui aboutiront au même résultat : disparition de la prise en charge nominative des salariés et des entreprises, effectifs extensibles à l’infini, situations impossibles à gérer telle que la responsabilité des personnels techniques livrés à eux-mêmes sans consignes.

L’employeur est un peu considéré aujourd’hui comme un automobiliste qui ne respecte pas les limitations de vitesse. Face à ce constat, l’autorité nous informe qu’elle va relever les limitations de manière à ne pas pénaliser ceux qui sont en infraction…

L'accès à la justice devient payant

L’accès à la justice devient payant !
À partir du 1er octobre, vous paierez une taxe de 35 €, pour l’introduction de toute instance civile, commerciale, prud’homale, sociale, rurale ou administrative.

Communication